Projection : 24/09/2020 - AUTOUR DU 1ER MAI (Nouvelle-Aquitaine, TULLE)

Projection

En présence de Milano Hélène

Cette séance est accompagnée

En savoir plus

Projection suivie d'une rencontre avec la Réalisatrice Hélène Milano, et l'équipe du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir.

CINÉMA VÉO TULLE

36 Avenue Ventadour , 19000 TULLE

Payant

En savoir plus

Publics

  • Accessible aux adolescents (niveau lycée)

Tarif

6€ - 2€ (chômeurs et minimas sociaux) - pass festival

De : Milano Hélène

Année : 2019

Durée : 89

Pays de production : France

Production : Ysé production

Dans Les Roses noires, en 2012, Hélène Milano s’entretenait avec des jeunes filles de banlieue sur leur quotidien et le fait d’être fille, femme. Elle donne cette fois la parole à des garçons, élèves en lycées professionnels dans trois régions françaises.

L’échec scolaire, que certains de ces jeunes âgés de 16 à 19 ans, ont si bien intégré qu’il leur renvoie une image peu flatteuse d’eux-mêmes, se mêle au sentiment de ne pas être né au bon endroit et de ne pas suivre une voie professionnelle captivante.

La question des codes en société devient un enjeu pour trouver leur place hors de leur cité, mais aussi pour trouver un travail, gagner de l’argent pour vivre. Leur masculinité se vit sur un mode douloureux tant ils se sentent dépassés par la place des femmes dans la société.

L’emploi récurrent des mots « respect » et « honneur » semble les protéger de la peur d’être perçu comme faible ou dominé. Se joue toute la question du genre par rapport aux pairs et aux filles. L’homophobie latente perce dans certains discours, l’homosexualité étant entendue comme un manque de virilité ou de courage. L’égalité des sexes et de genre est questionnée.

On perçoit aussi la pression de la famille et de la société qui pèse sur eux alors que souvent ils n’ont pas choisi les sections professionnelles dans lesquelles ils se trouvent.

Hélène Milano écoute attentivement et permet l’éclosion d’une parole fragile peu entendue, de confidences et de récits de vie. Elle filme aussi des moments partagés entre jeunes avec une caméra toujours bienveillante.

Ces quinze jeunes hommes questionnent une masculinité en mouvement : comment être amoureux, vivre sa sexualité, trouver un modus vivendi avec la famille, la religion, les femmes ?

  • Éducation, jeunesse
  • Genres, sexualité