Présentation

La création documentaire connaît aujourd’hui une effervescence extraordinaire et attire un public de plus en plus important. Ce succès se remarque à la fois au cinéma, à la télévision, sur les plateformes et sur les réseaux sociaux. Une nouvelle génération de cinéastes enrichit un patrimoine qui jouit déjà d’une impressionnante diversité de regards, d’écritures et de formes. L’exposition de toutes ces oeuvres est un enjeu majeur pour l’éducation, la culture et l’ouverture sur le monde. 

Soutenir la diffusion du film documentaire à travers un réseau d’une cinquantaine de lieux, telle est la mission dévolue à La Cinémathèque du documentaire. 

Lancée fin 2017, cette institution publique coordonne et soutient ainsi des associations culturelles, médiathèques, cinémathèques régionales, agences, lieux de diffusion et de projection intéressés dans le documentaire. Ses membres s’engagent à diffuser des films documentaires de manière régulière, et interviennent également en milieux scolaire, carcéral, hospitalier, etc. À Paris, La Cinémathèque du documentaire a missionné la Bpi pour l'organisation de projections de documentaire tous les jours au Centre Pompidou.

 

"Le cinéma est né documentaire !"

Photo de Julie Bertuccelli

​Julie Bertuccelli, présidente de La Cinémathèque du documentaire, est engagée de longue date dans la défense des autrices et auteurs. Dans le cadre de son mandat de présidente de la Société Civile des Auteurs Multimédias (Scam), elle crée en 2015 l'Œil d'Or, prix destiné au film documentaire du Festival de Cannes. Elle est à l'initiative de ce projet d’une cinémathèque dédiée au documentaire, qu’elle défend avec ferveur jusqu’à son aboutissement en 2017. “Permettre à un large public de voir et revoir des films documentaires français et étrangers de tous les genres et de toutes les époques.”

 

La Cinémathèque du documentaire a été mise en place par la volonté d’acteurs partageant l’importance d’une plus grande visibilité des documentaires, aussi bien des institutions nationales que des professionnels du cinéma, pour que ces œuvres qui passent sur les écrans de télévision comme des salles de cinéma puissent rencontrer davantage de public qu’ils ne le font aujourd’hui. Chaque partenaire de ce Groupement d’intérêt public a un rôle très spécifique, certains apportent des moyens, d’autres des outils ou encore des ressources.

Le documentaire constitue un patrimoine considérable avec des œuvres qui nous amènent à réfléchir sur le monde d’aujourd’hui, avec des approches qui sont là pour nous aider à progresser dans nos intelligences et nos sensibilités. Les missions de La Cinémathèque du documentaire sont donc d’abord de faire en sorte que tout ce potentiel circule davantage et touche un public plus large, et pour ce faire de soutenir tous ceux qui sur tout le territoire veulent partager ces films, en leur donnant des moyens supplémentaires, en les mettant en relation les uns avec les autres, et créer ainsi un véritable réseau, de leur donner l’occasion de se rencontrer et développer des projets plus ambitieux. C’est ainsi qu’aujourd’hui une cinquantaine de structures travaillent ensemble dans cette direction et mettent en commun expériences et idées.

 

     

    Date de mise à jour :